ORU KAYAK, un kayak pliable façon origami.

Le kayak pliable façon origami arrive en France, ce bateau révolutionnaire car pliable comme une cocotte en papier vous permet de stocker chez vous dans votre appartement un véritable kayak de mer.

En effet il se replie en moins de trois minutes en une sorte de valise qui pèse 12 kg. Vous pouvez donc le ranger dans votre placard ou sur votre balcon, le glisser dans votre voiture ou sur votre vélo voire même lui faire prendre les transport en commun.

En bandoulière ou dans un sac à dos vous l’emportez partout même dans les coins les plus inaccessibles ou reculés. A vous les lacs de montagnes ou les étangs en pleine forêt.

Sa robustesse est à toute épreuve. Le matériau est archi connu dans le bâtiment depuis des décennies, on en fait des verrières. Ses qualité mécaniques sont hors normes puisqu’il est prévu pour résister à 20 000 séquences de pliage/dépliage.

Sa résistance aux ultra violet et aux chocs est totale,  rappelez-vous les verrières.

 En fait tout est sous vos yeux la valise est le kayak et le kayak est la valise. Vous ne laissez rien sur le bord lors du montage. Le couvercle est le support du coussin de siège qui se trouve enfermé dans la valise.

Vous commencez par défaire les deux sangles noires extérieures, enlevez le couvercle orange, dégrafez deux fixations style snow boots et commencer à déplier le kayak.

Vous inversez les pliures et commencez à refermer le kayak tout en insérant les fixations de snow dans les attaches, il ne reste plus qu’à tout ajuster et à tendre les fixations, le kayak est sous vox yeux et il a vraiment fière allure.

Vous enfilez les étuis néoprène à chaque extrémité, glissez et clipsez le couvercle et le coussin dans la coque, ajustez le dossier et vous êtes prêt à partir.

Ca semble simple comme ça et ça l’est. Bien sûr au début on a peur de faire mal et on craint la rupture de matière, c’est légitime mais absolument pas justifié. Tout cela est extrêmement bien pensé et robuste. D’ailleurs la fois suivante vous allez faire ça beaucoup plus vite et sans ménagement.

Vous allez adorer votre Oru Kayak et l’image que vous donnerez au public autour de vous. Oru Kayak est un vrai instrument de convivialité un peu comme peut l’être une vieille voiture populaire, vous allez vous faire plein de nouveau amis, vous verrez.

 

Laissez-moi vous raconter  l’histoire d’ORU KAYAK.

Voilà une vrai success story à l’américaine comme on les aime tant.

Elle se déroule à San Francisco évidemment, les start-ups c’est la Californie.

Anton Willis, c’est son nom, est le créateur de cette incroyable idée et belle histoire.

anton

Après des années d’essais, de doutes, de sarcasmes, de progrès pénibles dans la mise au point de son idée première, il peut avec son ami Ardy Sobhani lancer sa start-up en Octobre 2012 (quatre ans donc) et tout de suite c’est le succès. 500 kayaks commandés dès le premier mois, fulgurant, 10 000 depuis lors.

Récompensée par de nombreux prix internationaux, l’idée d’Anton s’est révélée révolutionnaire, viable et mieux encore parfaitement en accord avec l’attente du public.

Ces kayaks, les seuls au monde à se transformer de cette façon sans outils et si vite (3 minutes),  sont encore inconnus en France mais cela ne m’étonnerait pas qu’on en croise rapidement partout sur tous les plans d’eau hexagonaux.

coast3_grande_a821b3b7-fbc9-43c9-a3b2-6c44d8c17306

Je ne vous ferai pas l’injure d’évoquer les avantages inhérents à leur conception, vous avez tout de suite compris l’intérêt de tels produits, pour moi si je devais illustrer la devise du site par un seul ce serait celui-là.

oru_on_tube_1024x1024

En voiture, en vélo, en trottinette, en patins, en ULM et bien sûr en bateau, je l’emmène partout avec moi.

Olivier

img_1551img_4813

On peut essayer de le casser, encore, encore et encore.

On peut rêver aussi et toujours.

On peut avoir des nuits agitées.

Mais on doit toujours se faire plaisir.

pack5floatbags4

 

 

 

 

 

 

 

La gamme ORU KAYAK se compose de trois modèles: BEACH, BAY+, COAST+.

Olivier de Big Toys On Board

Play it big, pack it small.

Leave a Reply